Navigation überspringen
Ruprecht-Karls-Universität Heidelberg
Universitätsbibliothek

Friedrich Tiedemann (1781-1861)

Friedrich TiedemannFriedrich Tiedemann, né à Kassel le 23 août 1781, étudia la médecine et les sciences naturelles à Bamberg. Son titre de docteur en médecine qu’il acquit au cours de ses études, lui fut attribué en 1804 à Marburg. Il y travailla un semestre en tant que privat-docent avant de partir pour Würzburg, puis pour Paris afin de poursuivre ses recherches. En 1805, il devint professeur (oder il obtint une chaire) à Landshut. 10 ans plus tard, en 1815, il fut nommé à Heidlberg, où il commença en été en 1816. Il succéda à Jacob Fidelis Ackermann et occupa le poste de directeur de l’institut d’anatomie pendant 33 ans, avant de poser sa demande de mise en retraite en 1849. Pendant ces 33 ans, il fut vice-recteur, membre du conseil d’administration et, à plusieurs reprises, doyen de la faculté de médecine. On peut considérer cette période comme l’apogée de la réalisation des pièces d’exposition de l’institut.

Comme il était de coutume de le faire autrefois, Tiedemann apporta ses propres collections. Au cours des années vinrent s’y ajouter plusieurs centaines de pièces d’exposition anatomiques réalisées par Tiedemann et ses collaborateurs, si bien que la collection comptait 2126 pièces lorsqu’elle fut remise à Jakob Henle. Friedrich TiedemannParmi les assemblages d’os et les pièces d’exposition humides traditionnels, on trouva un grand nombre de préparations du système lymphatique de Friedrich Tiedemann et des pièces représentant des vaisseaux injectés d’une masse colorée. De plus, il présenta dans sa «Collection pour l’enseignement et l’étude» des organes modifiés pathologiquement. Une multitude de pièces d’exposition zoologiques étaient mises à la disposition des étudiants pour l’anatomie comparative.

En collaboration avec le lithographe Jacob Roux (*1775 ‒ †1830) qui travaillait également à l’université, Friedrich Tiedemann réalisa des planches impressionnantes sur l’anatomie du corps humain. («Tabulae arteriarum corporis humani»). Les résultats de ses recherches sur l’encéphale du Nègre (du Noir) comparé à celui de l’Européen et de l’orang-outang («Das Hirn des Negers mit dem des Europäers und Orang-Outang verglichen») furent publiés par les Editions Winter de Heidelberg. L’article parut également en anglais.

Cet article mit en évidence qu’il n’existait pas de différences entre les encéphales des différents groupes ethniques et il remit publiquement en question la pratique de l’esclavage. Cette publication met à jour l’engagement de Tiedemann sur la question des droits de l’homme. En 1829, il avait déjà rédigé dans «La revue de la physiologie» un article dans lequel il faisait appel à la «Haute autorité chargée de l’égalité sociale en Allemagne» pour protester contre l’exécution à l’épée. Mais il fallut attendre 1844 pour voir l’abolition de cette méthode d’exécution inhumaine.

Friedrich Tiedemann était membre de nombreux comités et de nombreuses sociétés scientifiques. En 1832, il reçut la médaille de Chevalier de l’Ordre du Mérite du Royaume de Bavière. Un an plus tard, il fut nommé citoyen d’honneur de la ville de Heidelberg. Friedrich Tiedemann mourut le 22 janvier 1861 à Munich. La phrase suivante de cet anatomiste de grand renom est connue de tous les étudiants et elle demeure d’une grande pertinence:

«Sans l’anatomie, les médecins sont comme les taupes. Ils travaillent dans l’ombre et le fruit de leur labeur quotidien sont les taupinières.»

Les ouvrages numerisés de Friedrich Tiedemann

Pour toutes questions, suggestions ou critiques, veuillez contacter Sara Doll

zum Seitenanfang