Navigation überspringen
Ruprecht-Karls-Universität Heidelberg
Universitätsbibliothek

Jacob Fidelis Ackermann (1765-1815)

Jacob Fidelis AckermannJacob Fidelis Ackermann naquit en 1765 à Rüdesheim. Il étudia la médecine à Würzburg et à Mayence et fut promu Docteur en médecine en 1788. Après une année passée en Autriche, en Italie et en Suisse, il devient maître de conférences en médecine en 1789, professeur de botanique en 1792 et professeur d'anatomie 4 ans plus tard.

Il fut appelé à l'universtité de Jena en 1804;le 2 février 1805, il devint premier anatome officiel de l'université de Heidelberg. A son arrivée les squelettes des brigands "Schinderhannes" et "Jonas le Noir", quelques injections, quelques pièces d'exposition conservées dans l'alcool et des pièces d'exposition "sèches" de membres faisaient partie de sa collection.

La fondation d'une polyclinique dans laquelle il traitait bénévolement les patients dépourvus lui fut propice et il obtint une excellente réputation auprès de la population. Son engagement engendra non seulement pour lui, mais aussi pour l'anatomie en général, une grande notoriété au-delà des confins de Heidelberg. Personne n'avait osé jusqu'alors mettre en cause les théories de Gall sur la phrénologie. Ackermann les contesta publiquement en présentant ses propres théories.

Sur ce, Gall se rendit en 1807 à Heidelberg pour s'affronter à Ackermann dans l'amphithéâtre d'anatomie. Le quotidien "Heidelberger Blatt" du 8 février 1807 attribua à Gall un don rare pour la popularité. Gall avait essayé de consolider sa thèse en apportant plusieurs moulages de crânes. Ackermann, par contre, avait présenté une moelle épinière dans son entier afin de tenter de "familiariser" (le public) avec le sujet.

Ackermann décéda en 1815 à l'âge de 50 ans des suites d'une néphrite. Après son décès, ses pièces d'exposition furent confiées à un syndic, l'université et le Ministère de l'Intérieur décidèrent de les acheter. Elles servirent de base au successeur d'Ackermann, Friedrich Tiedemann, pour sa propre collection.

Les ouvrages numerisés de Franz Ackermann

Pour toutes questions, suggestions ou critiques, veuillez contacter Sara Doll

zum Seitenanfang